• Diversité sexuelle et pluralité des genres
  • Des savoirs pour contrer les préjugés

Line Chamberland, Ph. D.

 

Photo de Line Chamberland

 

 

Professeure au département de sexologie
Membre du Réseau québécois en études féministes (RéQEF)

Université du Québec à Montréal
C.P. 8888, Succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3P8
Téléphone : (514) 987-3000, poste 8596
Courriel : chamberland.line@uqam.ca

 

Professeure au Département de sexologie, engagée auprès des milieux communautaires et associatifs depuis plus de 30 ans, Line Chamberland a acquis une grande notoriété au sein des milieux LGBT et scientifiques. Sociologue et chercheure chevronnée, elle poursuit de multiples activités visant à développer l’enseignement et la recherche dans le champ de la diversité sexuelle et de la pluralité des genres. Sa riche expérience favorise l’établissement de partenariats fructueux entre les milieux universitaires, institutionnels et communautaires.

La qualité de son expertise lui a valu plusieurs subventions de recherche, notamment dans les domaines suivants : les familles et parents LGBTQ, la violence homophobe et transphobe à l’école et son impact sur la réussite scolaire des jeunes, la discrimination homophobe et transphobe en milieu de travail et l’adaptation des services sociaux et de santé aux besoins des minorités sexuelles et de genre. Avec à son actif de nombreux articles, chapitres de livre et communications au Québec et ailleurs dans le monde, Line Chamberland s’est établie comme une référence dans le champ des études LGBTQ.

Intérêts de recherche et champs d’expertise

Line Chamberland s’intéresse à la stigmatisation et aux discriminations envers les personnes de minorités sexuelles et de genre en milieu scolaire et en milieu de travail; aux mouvements sociaux autour de la diversité sexuelle, aux familles et parents LGBTQ+ ainsi qu’à l’accès aux services de santé pour les minorités sexuelles. Outre la diffusion des résultats de plusieurs recherches réalisées au courant de sa carrière académique, ses projets courants portent sur l’inclusion et l’exclusion des personnes LGBTQ dans différentes sphères, dont le travail, la famille et les milieux institutionnels. Elle est la directrice du projet de recherche partenariale Savoirs sur l’inclusion et l’exclusion des personnes LGBTQ. Ce projet cherche à documenter les formes contemporaines d’inclusion et d’exclusion sociale des personnes LGBTQ vivant au Québec; comprendre les parcours d’inclusion et d’exclusion sociale rapportés par des personnes LGBTQ de différents groupes d’âge; et réaliser une analyse critique des politiques publiques québécoises et canadiennes mises en place pour favoriser l’inclusion des personnes LGBTQ.

Fiche de la chercheure sur le répertoire de l'UQAM.

 

Martin Blais, Ph. D.

 

Photo de Martin Blais

 

 

Professeur titulaire au département de sexologie

Université du Québec à Montréal
C.P. 8888, Succursale Centre-ville
Montréal (Québec) H3C 3P8
Courriel : blais.martin@uqam.ca

 

 

Martin Blais est sexologue et sociologue, professeur titulaire au département de sexologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Intérêts de recherche et champs d’expertise

 Il s’intéresse notamment à la diversité sexuelle et à la pluralité des genres. Ses travaux cherchent à mieux comprendre les défis que rencontrent les personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, trans, queer ou en questionnement (LGBTQ+) dans les domaines de vie qui sont importants pour leur développement, comme la famille, l’école, le travail, l’Internet, les loisirs et le sport. Parmi les défis qu’il cherche à documenter, on trouve notamment des sources de violence auxquelles les personnes peuvent être confrontées, comme l’intimidation ou la violence dans les relations familiales ou intimes. Il cherche à comprendre les effets de ces défis sur le bien-être et la santé des personnes LGBTQ+. Il cherche aussi à identifier les facteurs qui les aident à s’épanouir, à développer une image positive d’iels-mêmes ainsi que leur pouvoir d’agir, comme l’estime de soi, l’authenticité, la résilience et le soutien social. Il est chercheur régulier au Centre de recherche interdisciplinaire sur les problèmes conjugaux et l’agression sexuelle (CRIPCAS).

Fiche du chercheur sur le répertoire de l'UQAM.