• Diversité sexuelle et pluralité des genres
  • Des savoirs pour contrer les préjugés

Membres du comité scientifique

Line Chamberland, Ph.D.
Professeure au Département de sexologie
Université du Québec à Montréal (UQAM)
Cotitulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie

Martin Blais, Ph.D.
Professeur au Département de sexologie
Université du Québec à Montréal (UQAM)
Cotitulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie


Photo du professeur Baril
Alexandre Baril, Ph.D.
Professeur à l'École de service social
Université d'Ottawa

Biographie:
Alexandre Baril, Ph.D. en études des femmes, est professeur adjoint à l’École de service social de l’Université d’Ottawa. Sa formation interdisciplinaire combine dix années en philosophie/éthique, un doctorat en études des femmes, ainsi que deux stages postdoctoraux en études féministes, des genres et des sexualités à Wesleyan University et en science politique à Dalhousie University. Ses recherches intersectionnelles se situent à la croisée des études de genre, queer, trans, du handicap et de la sociologie du corps, de la santé et des mouvements sociaux. Ses travaux récents se penchent sur les discours tenus sur le suicide et le suicide assisté au sein des mouvements et des études anti-oppression. Il a publié dans des revues telles que Hypatia: Journal of Feminist Philosophy; Feminist Review; TSQ: Transgender Studies Quarterly; Frontiers: A Journal of Women Studies; Annual Review of Critical Psychology; Journal of Literary & Cultural Disability Studies; Canadian Journal of Disability Studies; Disability & Society; Somatechnics; Genre, sexualité & société; Recherches féministes; Enfances, familles, générations: Revue internationale; Jeunes et Société; Criminologie; Philosophiques et Recherches sociologiques & anthropologiques.

Intérêts de recherche:
Théories féministes et sur le genre; Théories trans; Théories queers et sur les sexualités; Théories intersectionnelles; Théories sur les handicaps et la « folie »; Sociologie du corps, de la santé et des mouvements sociaux; Philosophie et éthique féministes; Travail social et diversité; Suicide et suicide assisté


Photo de Mirja Trilsch
Mirja Trilsch, Ph.D.
Professeure au Département des sciences juridique
Université du Québec à Montréal

Biographie:
Mirja Trilsch est la directrice de la Clinique internationale de défense des droits humains de l'UQAM (CIDDHU) depuis 2011. Elle est professeure au Département des sciences juridiques de l’UQAM où elle enseigne le droit constitutionnel et le droit international des droits de la personne. Détentrice d’une maîtrise (LL.M.) en droit international et comparé des droits humains de l’Institut de droit comparé de l’Université McGill, elle a obtenu son doctorat avec mention summa cum laude de l’Université de Düsseldorf (Allemagne) en 2007, sa thèse portant sur la justiciabilité des droits économiques, sociaux et culturels. Dans le cadre de son implication auprès de la CIDDHU, la Pr. Trilsch a collaboré avec de nombreuses organisations de défense des droits humains et a notamment dirigé l’élaboration de plusieurs rapports parallèles destinés aux comités onusiens. Durant l’année académique 2017-2018, elle a été reçue comme chercheure invitée à la Faculté de Droit de l’Université McGill et au sein de l’Institut allemand des droits de l’homme (Deutsches Institut für Menschenrechte) à Berlin, à titre de boursière du German Academic Exchange Service (DAAD) (Deutscher Akademischer Austauschdienst). Elle est présentement co-chercheure sur deux projets financés par le Conseil de recherches en sciences humaines du Canada (Looking out for each other et Canadian Partnership for International Justice).

Intérêts de recherche:
Droit constitutionnel canadien et comparé
(Chercheure principale CRSH Développement Savoir 2014-2016 La justice sociale comme principe sous-jacent du droit constitutionnel canadien)
Droit international des droits humains, Droits des femmes, Droits des minorités (Chercheure principale CRSH Connexion Le recherche-action en milieu clinique universitaire : quelle contribution au développement du droit international; Co-chercheure CRSH Partenariat Looking out for each other - Assisting Aboriginal Families or Communities when an Aboriginal Woman Goes Missing; Co-chercheure CRSH Partenariat Strengthening Justice for International Crimes: A Canadian Partnership)


Photo de Laurent Breault
Laurent Breault, M.A.
Directeur général
Fondation Émergence

Biographie:
Laurent Breault est directeur général de la Fondation Émergence depuis avril 2017. Monsieur Breault détient une maîtrise en sociologie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM) et un diplôme d’études supérieures en enseignement post-secondaire de l’Université de Montréal (UdeM). Il poursuit maintenant des études à l'École des hautes études commerciales de Montréal (HEC-Montréal) en administration des affaires. En plus de l'administration de la Fondation Émergence, monsieur Breault est responsable de la mise sur pied et de la diffusion de la Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie (17 mai) qui est maintenant reconnue par de nombreux pays, dont ceux de la Francophonie.

Intérêts de recherche:
Homophobie; transphobie; milieux de travail; milieux aînés; transfert de connaissance; communication grand public; Journée internationale contre l'homophobie et la transphobie; orientation sexuelle; identité et expression de genre.


Photo de Henrique Nardi
Henrique Nardi, Ph.D.
Professeur titulaire au Département de Psychologie Sociale
Université Fédéral de Rio Grande do Sul (Universidade Federal do Rio Grande do Sul/UFRGS)

Biographie:
Henrique Nardi est médecin, avec une formation en santé publique et santé au travail. Il a une maîtrise et un doctorat en sociologie. Il est professeur titulaire du Département de Psychologie Sociale et du 3ème cycle en Psychologie Sociale à Université Fédérale du Rio Grande do Sul (UFRGS). Il est coordinateur du Centre de Recherche sur les Rapports de Genre et Sexualité et du Centre de Référence en Droits Humains: Genre, Diversité Sexuelle et Race. Il est chercheur associé à l'IRIS-EHESS-Paris et chercheur du Conseil National du Développement Scientifique et Technologique.

Intérêts de recherche:
Processus de subjectivation; éthique; intersectionnalité; politiques publiques; rapport de genre; diversité sexuelle.


Photo du chercheur

Jorge Flores-Aranda, Ph.D.
Professeur à l'École de travail social
Université du Québec à Montréal

Biographie:
Jorge Flores-Aranda est professeur à l’École de travail social de l’Université du Québec à Montréal, il est chercheur régulier à l’Institut universitaire sur les dépendances, au regroupement Recherche et intervention sur les substances psychoactives – Québec (RISQ), au Centre de recherche Charles-Le Moyne – Saguenay-Lac-Saint-Jean sur les innovations en santé ainsi qu’au Réseau de recherche en santé des populations du Québec. Il s’intéresse aux liens entre la consommation de substances et la sexualité, aux problématiques sociales vécues par des populations marginalisées, dont les personnes de la diversité sexuelle et de genre. Il se penche également sur le recours aux nouvelles technologies dans les interventions sociales. Dans le cadre de ses projets, il travaille en étroite collaboration avec le milieu de pratique, particulièrement des organisations communautaires.

Intérêts de recherche:
Diversité sexuelle et de genre, consommation de substances psychoactives, itinérance, VIH/ITSS, déterminants sociaux de la santé, interventions en ligne, recherche communautaire.