• Diversité sexuelle et pluralité des genres
  • Des savoirs pour contrer les préjugés

CONFÉRENCE PUBLIQUE - Dégager le sens d’épithètes : le cas du discours ambivalent de garçons adolescents à l’endroit de leur utilisation de «gai», «fif», «moumoune» et «tapette»

Date : 20 mars 2012
Heure : 12h30 à 14h00
Lieu : Local A-5020 (Pavillon Hubert-Aquin, UQAM)

Conférence : Dégager le sens d’épithètes : le cas du discours ambivalent de garçons adolescents à l’endroit de leur utilisation de « gai », « fif », « moumoune » et « tapette »

Conférencière:  Janik Bastien Charlebois
                             Professeure au département de sociologie de l’UQAM
                             Auteure de «La virilité en jeu : Perception de l’homosexualité masculine par les garçons»
                             Co-chercheure au sein des groupes Sexualités et Genres : vulnérabilité et résilience et
                             Culture du témoignage chez les minorités sexuelles et de genre.

Les interprétations des sens que revêt la nébuleuse d’épithètes « gai », « fif », « tapette » et « moumoune » sont hautement divergentes. Les garçons adolescents (hétérosexuels) qui l’emploient affirment qu’elle n’est aucunement liée aux hommes gais et qu’elle constitue simplement une gamme «d’expressions» bénignes. À l’inverse, de nombreux jeunes garçons gais, bisexuels ou en questionnement s’en sentent blessés, et ce même lorsqu’ils ne sont pas directement ciblés. Les quelques recherches universitaires menées pour élucider le sens de ces épithètes et résoudre cette tension en arrivent également à différentes conclusions. Notre propre recherche empirique auprès de garçons adolescents relève un lien entre cette gamme d’épithètes et les hommes gais, qui résulte du sexisme. Sur quelles bases reposent ces écarts interprétatifs et comment en déterminer la valeur respective ?

Inscriptions : Entrée libre, aucune réservation
Informations : (514) 987-3000, poste 3752