• Diversité sexuelle et pluralité des genres
  • Des savoirs pour contrer les préjugés

« Les personnes bispirituelles et/ou queer autochtones qui vivent sur les réserves » | Conférence mensuelle de la Chaire de recherche sur l’homophobie (2017-2018)

6 décembre 2017, Université du Québec à Montréal

Conférence présentée dans le cadre des conférences mensuelles de la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQAM.

Pour écouter la conférence en format audio, cliquez ici.

Pour écouter la conférence en format vidéo, cliquez iciSous-titres disponibles, pour les activer, veuillez sélectionner une des deux fonctions pointées sur l'image ici-bas (Sous-titres ou cc).

**Vous pouvez télécharger la conférence sur votre appareil en baladodiffusion, en format vidéo ou en format audio. Vous devez sélectionner les trois points illustrés sur l'image ici-bas.

Veuillez noter que les interventions des participant·e·s ont été coupé·e·s au montage.

Conférencière : Elizabeth Diane Labelle,Directrice du premier centre d’éducation aux adultes anglophones au Québec à Kahnawake.

Résumé de la conférence : La bispiritualité chez les Premières Nations se définit différemment de l’homosexualité, et est plus ancrée dans les rôles sociaux. La colonisation s’est attaquée à cette tradition comme toutes autres traditions spirituelles, et dû aux abus sexuels subis dans les pensionnats et les propos anti-homosexuels toujours vivants dans nos communautés, les bispirituels de nos jours continuent à faire face à l’intimidation et la violence, et ceci, souvent de la part de leurs familles. Quand la réalité se vit mal, la survie demande le refus, l’isolement ou de s’éloigner jusqu’à renier son héritage. Afin de comprendre où on en est aujourd’hui, il faudra passer par une courte histoire de la bispiritualité avant, durant et après l’ère de la colonisation européenne sur ce continent.

**La vidéo ou la baladodiffusion que vous souhaitez regarder ne fonctionne pas ?

  • Utilisez le navigateur «Google Chrome»
  • Télécharger adobe flash
  • Aller dans les paramètres du navigateur dans la section « Paramètre de contenu »
  • Cliquez sur flash et dans le menu déroulant qui lui est associé sélectionnez « autorisé »
  • Rafraîchissez la page de la vidéo ou de la baladodiffusion et le tout devrait bien fonctionner.