justice
pluralite_des_genres
egalite
diversite_sexuelle

« Le lesbianisme dans le mouvement féministe tunisien. Quelle Posture ? » | Conférence présentée dans le cadre du colloque « Identités et luttes lesbiennes dans les espaces sociaux, médiatiques et politiques » - CIRFF 2015

25 août 2015, Université du Québec à Montréal

Conférence présentée dans le cadre du colloque « Identités et luttes lesbiennes dans les espaces sociaux, médiatiques et politiques » au 7e Congrès international des recherches féministes dans la Francophonie

Conférencière et conférencier : Monia Lachheb, Ph. D. en sociologie, Maître assistante, Institut supérieur du sport et de l’éducation physique de Ksair-Said, Tunis

Résumé de la conférence : La nouvelle constitution tunisienne, promulguée le 26 janvier 2014, réserve tout le chapitre II pour les droits et les libertés. L’article 21 mentionne que « Les citoyens et les citoyennes, sont égaux en droits et devoirs. Ils sont égaux devant la loi sans discrimination aucune ». Dans ce contexte, les luttes des activistes, et, principalement des organisations féministes, pour préserver les acquis de la femme tunisienne ont été d’un grand apport. Cependant, l’homosexualité demeure controversée et tiraillée entre les préceptes de l’islam et les requêtes des droits de l’Homme. L’article 230 du code pénal tunisien, n’évoquant que la sodomie, mentionne qu’elle est passible pour une peine allant jusqu’à trois ans. Plusieurs travaux montrent les tensions et les alliances entre les mouvements féministes et les mouvements LGBT (Collin, 2003 ; Chauvin, 2005). Certains se sont intéressés à la solidarité entre les femmes hétérosexuelles et lesbiennes dans la lutte pour les droits des femmes (Brossard, 2006). D’autres se sont penchés sur le positionnement des lesbiennes dans le mouvement féministe (Chamberland, 2002). La présente contribution s’interroge sur la reconnaissance des droits des lesbiennes et les modes de leur intégration dans le projet du mouvement féministe tunisien. Quel est le regard des féministes sur la question du lesbianisme ? Quelles sont les apports du mouvement féministe tunisien pour la cause lesbienne ? Selon une approche socio-anthropologique, l’étude repose sur une enquête par entretiens semi-directifs avec un groupe de femmes engagées et actives dans des associations féministes. L’analyse, de type qualitatif, tente de rendre compte des représentations des féministes relatives au lesbianisme et aux revendications des femmes « définies » par la différence de leur orientation sexuelle.

Pour écouter la conférence en baladodiffusion, cliquez ici !