justice
pluralite_des_genres
egalite
diversite_sexuelle

Conférences

CONFÉRENCE PUBLIQUE - De la honte à la fierté : une enquête auprès de 259 jeunes LGBTQ de 14 à 21 ans

Date : Mercredi, 12 mars 2014
Heure : 18h à 20h
Lieu : Local N-7050 (Pavillon Paul-Guérin-Lajoie, UQAM)

Conférence : De la honte à la fierté : une enquête auprès de 259 jeunes LGBTQ de 14 à 21 ans

On voudrait que les jeunes gays, lesbiennes, bisexuels, transgenres et transsexuels éprouvent moins de difficultés que les générations précédentes. Comme le montre cette étude, une première au Québec, ce n’est pas forcément le cas. Beaucoup subissent de l’intimidation à l’école, ressentent de la honte, en particulier au moment de se révéler aux autres, et se sentent isolés. Résultat : périodes dépressives, idées et actes suicidaires atteignent un sommet chez eux au milieu de l’adolescence. Même si leurs parents s’ouvrent à la diversité sexuelle, si les groupes d’entraide pour jeunes LGBT s’avèrent fort utiles et si leurs projets de couple et de famille entretiennent leurs espoirs, ils ont encore besoin de soutien pour passer de la honte à la fierté (et nous suggèrent des moyens pour y parvenir).

Michel Dorais Ph.D.
Professeur titulaire et chercheur à l’École de service social de l’Université Laval
Membre de l’Équipe de recherche Sexualités et Genres : Vulnérabilité, Résilience

 Deux ouvrages de Michel Dorais seront en vente sur place lors de cette conférence, dont son dernier ouvrage De la honte à la fierté !

La conférence sera diffusée simultanément par vidéoconférence!

 

Lieu de la transmission :

Université Laval
Pavillon La Laurentienne (LAU), Local 0318
1030, avenue du Séminaire, Québec

*En collaboration avec le Groupe gai de l’Université Laval (GGUL)

ggul

 

CONFÉRENCE PUBLIQUE - La victimisation interpersonnelle et ses conséquences sur les jeunes Québécois de minorités sexuelles

Date : Mercredi, 19 février 2014
Heure : 18h à 20h
Lieu : Local N-7050 (Pavillon Paul-Guérin-Lajoie, UQAM)

Conférence : La victimisation interpersonnelle et ses conséquences sur les jeunes Québécois de minorités sexuelles : Résultats préliminaires de l’enquête sur les parcours amoureux des jeunes (PAJ) de minorité sexuelle du Québec

Les jeunes de minorités sexuelles font face à différents défis dans l’acceptation et l’intégration de leur orientation sexuelle  ou de leur identité de genre non conforme aux stéréotypes sexuels ou genraux traditionnels. Ces défis pourraient trouver une origine commune dans le contexte sociétal hétérosexiste et la violence interpersonnelle qu’il légitime. Dans cette présentation, les données du projet Parcours amoureux des jeunes (PAJ), colligées sur plus de 8 000 jeunes québécois de toute orientation sexuelle, permettront de documenter, dans une perspective comparative, les expériences de victimisation des jeunes de minorités sexuelles et leurs conséquences dans différentes sphères de leur vie (intégration de l’orientation sexuelle, bien-être et santé mentale, ajustement scolaire, santé sexuelle, etc.).

Martin Blais Ph.D.
Professeur au Département de sexologie de l’UQAM
Membre de l’Équipe de recherche Sexualités et Genres : Vulnérabilité, Résilience

 
La conférence sera diffusée simultanément par vidéoconférence!

 

Lieu de la transmission :

Université Laval
Pavillon La Laurentienne (LAU), Local 0318
1030, avenue du Séminaire, Québec

*En collaboration avec le Groupe gai de l’Université Laval (GGUL)

ggul

 

CONFÉRENCE PUBLIQUE - Relations conjugales d’individus transsexuels : Une étude qualitative d’hommes et de femmes trans brésilien(ne)s et leurs partenaires

Date : Mercredi, 29 janvier 2014
Heure : 18h à 20h
Lieu : Local N-7050 (Pavillon Paul-Guérin-Lajoie, UQAM)

Conférence : Relations conjugales d’individus transsexuels : Une étude qualitative d’hommes et de femmes trans brésilien(ne)s et leurs partenaires

Les données discutées s’inscrivent dans le cadre d’une recherche doctorale qui vise à comprendre les conjugalités transsexuelles. Chaque couple a été interviewé ensemble et tous, avec une seule exception, étaient dans le Programme trouble de l’identité de genre de l’Hôpital clinique de Porto Alegre au Brésil. Des thèmes tels que le choix du partenaire, la sexualité, la flexibilité, l’amour, la sécurité, la famille d’origine, la transphobie, le réseau social de support, les secrets, la parentalité et les femmes et les hommes sont parmi les thèmes les plus présents dans leur discours.

Eduardo Lomando
M. A. en Psychologie sociale
Doctorant en Psychologie sociale, Université fédérale du Rio Grande do Sul
Professeur de psychologie, Faculté de développement du Rio Grande do Sul

La conférence sera donnée en anglais et un document visuel en français sera disponible!


La conférence sera diffusée simultanément par vidéoconférence!

Lieu de la transmission :

Université Laval
Pavillon La Laurentienne (LAU), Local 0318
1030, avenue du Séminaire, Québec

*En collaboration avec le Groupe gai de l’Université Laval (GGUL)
ggul

 

CONFÉRENCE PUBLIQUE - Des « physique magazines » à la presse en ligne : le périodique gai au Québec, évolution d'un genre éditorial

Date : Mercredi, 20 novembre 2013
Heure : 18h
Lieu : Local N-7050 (Pavillon Paul-Guérin-Lajoie, UQAM)

Conférence : Des « physique magazines » à la presse en ligne : le périodique gai au Québec, évolution d'un genre éditorial

Loin de se limiter à des valeurs sûres et à des périodiques reconnus comme Le Berdache, Fugues et Être, le périodique gai, en tant que genre éditorial, est multiple tant du point de la matérialité (tabloïdes, journaux, bulletins d’informations, revues pornographiques, etc.) que des fonctions qu’il a occupées au cours des cinq dernières décennies. D’ailleurs, ces fonctions – divertir, informer, démystifier, politiser, etc. – sont étroitement liées à l’évolution de la communauté gaie québécoise elle-même, à ses moments forts, à ses phases de transition. Basée sur un dépouillement exhaustif des sources imprimées aux Archives gaies du Québec, la présentation montrera, par le biais d’une analyse quantitative et qualitative, que le périodique gai a été, de différentes façons, un vecteur contribuant à la formation, à la reconnaissance et à la légitimité de la communauté gaie.

Nicolas Giguère
Doctorant en études françaises à l'Université de Sherbrooke

 

La conférence sera diffusée simultanément par vidéoconférence!

Lieux des transmissions :

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue
Campus de Rouyn-Noranda, Local RN-D418
445, boul. de l’Université, Rouyn-Noranda

Université du Québec à Rimouski
Campus de Rimouski, Local J-470
300, allée des Ursulines, Rimouski
* En partenariat avec le groupe de recherche Ethos

Ethos UQAR

 

PROJECTION DE FILM - « Transparents », discussion et conférence sur la transparentalité

En collaboration avec la Coalition des familles homoparentales

Date : Mercredi, 16 octobre 2013
Heure : 19h
Lieu : Local DS-1950 (Pavillon J.-A.-DeSève, UQAM)

Film : Transparents  (2004, par Jules Rosskam, version originale anglaise)

Rose ou bleu. Homme ou femme. Maman ou papa. Les catégories que nous connaissons toutes et tous sont déconstruites dans un documentaire éclairant à propos de 19 transsexuels qui vivent aux États-Unis. Ceux-ci ont accouché et ont presque tous élevé leurs enfants biologiques. La projection sera suivie d’une discussion ouverte et d’une brève conférence.


Conférence : Quand transsexualité se conjugue avec parentalité : perceptions et enjeux des identités paternelles et maternelles pour les parents trans

Cette communication aborde  le rôle parental des personnes trans (transgenres, transsexuel-les, genderqueer) dans une perspective d'hétéronormativité, où le sexe biologique, l'identité de genre et le rôle parental sont perçus comme des variables catégorielles (masculin/féminin, homme/femme, père/mère) et où ces trois composantes sont présumées être alignées (masculin/homme/père; féminin/femme/mère). Dans un contexte social hétéronormatif, l’exclusivité des identités paternelle et maternelle soulève la question de la manière dont les personnes trans ayant vécu une transition définissent et expérimentent leur identité et leurs fonctions parentales, tant dans la sphère privée que publique. Le présent exposé s’appuie sur un corpus de 21 entrevues réalisées auprès de parents trans.

Marie-Pier Petit
Doctorante en psychologie, Université du Québec à Montréal

* Veuillez noter que la salle est accessible pour les personnes en fauteuils roulants.

 

CONFÉRENCE-CAUSERIE - Échapper à la contrainte à l’hétérosexualité et oser se dire LESbiENNES aujourd’hui : des enjeux féministes d’un autre temps ?

Date : Mardi, 1er octobre 2013
Heure : 12h30
Lieu : Local DS-1950 (Pavillon J.-A.-DeSève, UQAM)

Conférence : Échapper à la contrainte à l’hétérosexualité et oser se dire LESbiENNES aujourd’hui : des enjeux féministes d’un autre temps ?

Conférencières :    Rosine Horincq Detournay, Ph.D.
                                  Doctorante en psychologie, Université Libre de Bruxelles
                                  Christelle Lebreton, Ph.D.
                                  Doctorante en Sociologie, Université du Québec à Montréal

Alors que les identités sexuelles minorisées apparaissent de plus en plus en légitimes, est-il encore pertinent de se questionner sur la place/le statut de l'hétérosexualité dans la formation/construction identitaire? Au travers de leurs recherches respectives récentes, les conférencières mettent en évidence que le vécu et les expériences LESbiENNES sont structurées par le réseau des contraintes relatives à l'hétérosexualité, dont elles ne peuvent s'extraire qu'en partie. En ce sens, intégrer la contrainte à l'hétérosexualité dans l'analyse des rapports de sexe et dans la recherche en général reste nécessaire.

* Veuillez noter que la salle est accessible pour les personnes en fauteuils roulants.

 

CONFÉRENCE PUBLIQUE - Homme immigrant cherche homme : (re)formation de subjectivités ethnosexuelles en contexte post-migratoire au Québec

Date : 18 septembre 2013
Heure : 12h30
Lieu : Local DS-1950 (Pavillon J.-A.-DeSève, UQAM)

Conférence : Homme immigrant cherche homme : (re)formation de subjectivités ethnosexuelles en contexte post-migratoire au Québec

Conférencier :    Olivier Roy, Ph.D.
                              Direction des politiques et programmes de relations interculturelles
                              Ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles

Cette présentation propose de repenser le récit dominant du parcours d’hommes immigrants de sexualités non normatives. Loin d’être une migration de l’oppression vers la libération, leur parcours est davantage un récit de mobilité et de visibilité contraintes inscrit dans des rapports sociaux inégaux où homophobie, hétéronormativité et racisme s’articulent. À l’intersection de normes multiples, on constate un processus de (re)formation de subjectivités à la fois sexuelles, ethniques et racisées.

La présentation est basée sur l’analyse des représentations de la différence ethnique et religieuse dans les magazines gais québécois et sur l’analyse d’entretiens auprès de 30 hommes immigrants homosexuels et bisexuels.

* Veuillez noter que la salle est accessible pour les personnes en fauteuils roulants.

CONFÉRENCE PUBLIQUE - ¿Qué pasa? La situation des minorités sexuelles en Espagne : chercher le bonheur en temps de crise

Date : 29 Mai 2013
Heure : 18h
Lieu : Salle DS-1950 (Pavillon J.-A.-DeSève)

Conférence :¿Qué pasa? La situation des minorités sexuelles en Espagne : chercher le bonheur en temps de crise

Conférencier :  José Ignacio Pichardo Galan
                            Professeur, chercheur
                            Département d’anthropologie sociale
                            Universidad Complutense de Madrid, Espagne

 La présentation s’amorcera avec un bref parcours historique afin de connaître le contexte socioculturel et mieux comprendre le processus de reconnaissance des droits aux minorités sexuelles en Espagne. Ce pays européen est passé de la persécution des lesbiennes, gays, bisexuel.le.s et trans à l’approbation du mariage pour tous. Il traverse maintenant une période de forte crise économique qui affecte les vies et les revendications collectives. On jettera aussi un regard sur l’impact de la recherche dans les débats sur la diversité sexuelle pour terminer avec une analyse de la situation des minorités sexuelles en milieu scolaire.

Inscriptions : Entrée libre, aucune réservation
Informations : (514) 987-3000, poste 3752

 

CONFÉRENCE PUBLIQUE - Visibilité des enjeux et réseaux de lesbiennes

Date : 11 Avril 2013
Heure : 12h30 À 14h
Lieu : Salle DS-1950 (Pavillon J.-A.-DeSève)

Conférence : Visibilité des enjeux et réseaux de lesbiennes
                        En partenariat avec l’IREF – Institut de recherche et d’études féministes de l’UQAM

 Panélistes : Colette Bazinet
                       GRIS-Québec

                       Manon Choinière
                       Écho des femmes de la Petite-Patrie

                       Barbara Legault
                       Marche des lesbiennes 2012

Animée par Line Chamberland, titulaire de la Chaire de recherche et membre de l’IREF, cette rencontre vise à mettre en lumière les revendications et enjeux actuels pour les lesbiennes au Québec et à échanger sur les moyens de réseauter et de réunir les personnes afin de mettre de l’avant des préoccupations dans un but de changement social. Les discussions seront suivies d’une période de questions et d’échanges avec la salle.

Informations : (514) 987-3000, poste 3752

 

CONFÉRENCE PUBLIQUE - La mondialisation du “mariage gay”

Date : 12 mars 2013
Heure : 18h
Lieu : Salle N-M450 (pavillon Paul-Gérin-Lajoie, UQAM)

Conférence : La mondialisation du “mariage gay”

Conférencier : David Paternotte
                           Chercheur
                           Département de science politique
                           Université Libre de Bruxelles, Belgique

Les débats sur l’ouverture du mariage aux couples de même sexe s’étendent aujourd’hui aux quatre coins de la planète et témoignent d’une mondialisation sans précédent des luttes pour les droits LGBT. Cet exposé s’interrogera sur les facteurs susceptibles d’expliquer une telle diffusion. Il montrera les limites des explications les plus courantes (changements des structures familiales, déclin de l’homophobie, sécularisation et force des mouvements sociaux nationaux) et soulignera l’importance de prendre en compte tant les diverses formes d’internationalisation de la politique du mariage ainsi que la nature plus juridique de cette revendication.