justice
pluralite_des_genres
egalite
diversite_sexuelle

3e colloque « Agir contre l’homophobie et l’intimidation : solidaire dans la diversité »

 

Date :  (Jour 1) Jeudi 21 janvier 2016, 13 h à 18 h – Plénière et ateliers | 20 h à 21 h 30 – Activité artistique | (Jour 2) Vendredi 22 janvier 2016, 9 h à 16 h – Ateliers et plénière

Lieu : Cégep Garneau, 1610 boul. de l’Entente, Québec (Québec) 

Titre : « Solidaire dans la diversité »

Organisatrice du colloque : Table nationale de lutte à l'homophobie et à la transphobie des réseaux de l'éducation (la Chaire de recherche sur l'homophobie est membre de la Table nationale)

 

À qui s’adresse ce 3e colloque ?

  • Au personnel de l’enseignement (personnel enseignant, professionnel et de soutien) ;
  • Aux administratrices et administrateurs (des commissions scolaires, des établissements d’enseignement privé et des cégeps) ;
  • Aux étudiantes et étudiants ainsi qu’aux parents ;
  • Au personnel de la santé et des services sociaux qui interviennent auprès des jeunes dans les établissements d’enseignement et des centres jeunesse ;
  • Au personnel (notamment le personnel enseignant en éducation physique, les entraineurs) dans les programmes sports-études ainsi que lors des activités sportives en parascolaires ;
  • Au personnel travaillant auprès de la petite enfance (CPE) ;
  • A toutes personnes intéressées par la question.

 

Pourquoi un 3e colloque ?

Toutes les actrices et tous les acteurs des réseaux de l’éducation (niveau scolaire, collégial et universitaire) sont conscients que l’intimidation, la violence homophobe et transphobe existent dans les établissements d’enseignement. Il faut prendre conscience que cette violence touche un grand nombre d’étudiantes et d’étudiants, pas seulement les gais, lesbiennes, bisexuelles et bisexuels,  transgenres (LGBT), celles et ceux qui sont en questionnement sur leur orientation sexuelle ou leur identité de genre, ou qui ne cadrent pas avec les stéréotypes masculins ou féminins que projette la société, mais également les jeunes qui ont des parents homosexuels ou trans.

Les objectifs de ce 3e colloque sont notamment les suivants :

  • Comprendre que l’hétérosexisme[2] amènent des comportements homophobes et transphobes ;
  • Se sensibiliser aux impacts de l’intimidation et de la violence homophobe et transphobe sur la réussite et le décrochage scolaire des jeunes ;
  • Agir pour favoriser l’inclusion de la diversité sexuelle et l’identité de genre afin de dire non à l’intimidation, non à la violence, non à l’homophobie et non à la transphobie ;
  • S’informer afin d’intervenir et d’assurer aux jeunes un milieu sain et sécuritaire exempt de discrimination, d’intimidation, d’homophobie et de transphobie ;
  • Être à l’écoute des besoins des jeunes trans et adapter le milieu scolaire, collégial et universitaire pour tenir compte de leurs réalités ;
  • Fournir des outils concrets (activités pédagogiques) afin que les personnes dans les établissements puissent intervenir devant toutes les situations d’intimidation, de violence, d’homophobie ou de transphobie ;
  • Être prêt à agir concrètement dans le milieu en agissant comme une alliée ou un allié.

[2]         Cissexisme : Système de pensée institutionnalisé faisant de la cissexualité la norme unique en matière d’identité de genre. À noter, la cissexualité c’est la correspondance entre l’identité de genre d’une personne et son sexe biologique ou assigné à la naissance. CHAMBRE DE COMMERCE GAIE DU QUÉBEC (2014). Lexique LGBT sur la diversité sexuelle et de genre en milieu de travail, p. 5.

 

Pour prendre connaissance de la programmation complète, cliquez ici, ou consultez le site web du colloque.