justice
pluralite_des_genres
egalite
diversite_sexuelle

Conférences

Date : 3 janvier 2013
Heure : 19h00
Lieu : Local des Boiseries, J-2804 (Pavillon Judith-Jasmin, UQAM)

Titre : 3 janvier 2013 : Wittig en lecture

En collaboration avec le collectif Wittig en lecture 2013

Pour commémorer les 10 ans du décès de la théoricienne et romancière féministe, des gens se ressemblent dans plusieurs grandes villes du monde et Montréal est l’une d’entre-elles.

« Le grand registre est posé sur la table ouvert. À tout moment, l’une d’entre elles s’en approche et y écrit quelque chose. Il est difficile de le compulser parce qu’il est rarement disponible. Même alors, il est inutile de l’ouvrir à la première page et d’y chercher un ordre de succession. On peut le prendre au hasard et trouver quelque chose par quoi on est concerné. Cela peut être peu de chose. Les écritures si diverses qu’elles soient ont toute un caractère commun. Il ne se passe pas de moment sans que l’une d’entre elles s’en approche pour y inscrire quelque chose. Ou alors c’est une lecture à haute voix d’un passage quelconque à laquelle il est procédé. Il se peut que beaucoup d’entre elles soient présentes pour la lecture. Il se peut aussi que la lecture se fasse sans assistance aucune, sauf une mouche qui importune la lectrice en se posant sur sa tempe. »

Les guérillères, 1969

Consultez le site internet de l’activité pour plus d’informations : http://lirewittigen2013.wordpress.com/

 

Date : 29 novembre 2012
Heure : 12h30 à 14h00
Lieu : Local W-5305 (Pavillon Thérèse-Casgrain, UQAM)

Conférence : La mesure des attitudes envers les personnes LGBT

Conférenciers : Henrique Caetano Nardi
                             Professeur
                             Institut de Psychologie – 3ieme cycle en Psychologie sociale
                             Université Fédérale du Rio Grande Sul (Brésil)
                             Angelo Brandelli Costa
                             Étudiant au doctorat en psychologie
                             Université Fédérale du Rio Grande del Sul
                             Porto Alegre, Brésil

Comment mesurer l’impact des projets pédagogiques ayant pour but de lutter contre les discriminations et les préjugés envers les personnes LGBT ? Comment mesurer l’évolution des attitudes sociales envers les personnes LGBT ? Quelles sont les mesures disponibles et que sait-on à propos de leur validité dans différents contextes culturels ? Ces questions feront l’objet d’une réflexion collective avec la participation de Angelo Brandelli Costa, candidat au doctorat à l’Institut de psychologie de l’Université fédérale de Rio Grande del Sul (Porto Alegre, Brésil) et de Henrique Caetano Nardi, professeur à cet institut.

Inscriptions : Obligatoire par courriel ou par téléphone
Informations : 514-987-3000, poste 3752 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Date : 28 novembre 2012
Heure : 12h30 à 14h00
Lieu : Local A-5020 (Pavillon Hubert-Aquin, UQAM)

Conférence : La tension à l’intérieur de la norme : l’école face à la démocratie sexuelle au sud du Brésil.

Conférencier : Henrique Caetano Nardi
                           Professeur
                           Institut de Psychologie – 3e cycle en Psychologie Sociale
                           Université Fédérale du Rio Grande Sul (Brésil)

À partir d’une approche de recherche interdisciplinaire, l’étude présentée ici cherche à comprendre la forme d’incorporation du principe de la démocratie sexuelle dans l’actualité politique, particulièrement le conflit entre liberté religieuse et sexuelle dans les débats parlementaires et juridiques. En outre d’une description du contexte politique et discursif qui conforme le dispositif de la sexualité dans le Brésil contemporain – présenté dans la première partie de cette conférence; nous allons exposer, dans la deuxième partie, l’analyse du quotidien dans le milieu scolaire avec l’objectif de comprendre les représentations concernant la diversité sexuelle et les expressions/identités de genre.

Inscriptions : Entrée libre, aucune réservation
Informations : (514) 987-3000, poste 3752

 

Date : 12 novembre 2012
Heure : 12h30 à 14h00
Lieu : Local DS-1950 (Pavillon J.A.-DeSève, UQAM)

1ière conférence : « Pour le propre bien de l’enfant » - Raisonnements médicaux légitimant la médicalisation des enfants intersexes

Conférencière :  Janik Bastien Charlebois
                              Professeure au Département de sociologie, UQAM
                              Membre de l’équipe Sexualité et genres : vulnérabilité, résilience (SVR)

La médicalisation « corrective » des enfants intersexes a été institutionnalisée et légitimée sur la base du bien-être de l’enfant et de ses parents. Produites sous le paradigme de Money, les raisons évoquées se déclinent en l’incapacité pour les parents de composer avec leur naissance et d’entrer en lien avec l’enfant, l’échec du développement identitaire sexué positif pour l’enfant, les risques de rejet et de discrimination par les pairs, puis sur l’impossibilité de connaître une vie relationnelle et sexuelle épanouie. Dans cette présentation, nous examinons chacun de ces raisonnements et en dégageons les bases a priori.

2ième conférence : Youth as a time of Legal Limbo : implications for intersexualized youth

Conférencière :  Morgan Holmes
                              Université Wilfrid-Laurier (Waterloo, ON)
                              Directrice de l’ouvrage Critical Intersex
                              Auteure de Intersex : A Perilous Difference

Giving consideration to the Canadian context for children to exercise their rights as «mature minors», and to UN Declaration of the Rights of Child, combined with their status as «infants» (in the legal sense), I will discuss the limits of turning to the courts to secure rights of consent, bodily autonomy and the protection of bodily integrity for intersexed children and youth. I will argue instead for the informal shifting of knowledge paradigms and attitudinal stances toward children and youth who have been intersexualised via the medical institutional apparatus.

Inscriptions : Entrée libre, aucune réservation
Informations : (514) 987-3000, poste 3752, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Date : 13 septembre 2012
Heure : 18h00 à 20h00
Lieu : Local 304, Marcellin-Champagnat, Centre St-Pierre (1212, rue Panet, Montréal)

Films : Time Bomb ( 2012, Jacqueline Julien) et Yes, I’m single ! (2010, Jacqueline Julien)

Conférencière:  Jacqueline Julien
                              Militante
                              Réalisatrice

Time Bomb : (France, 24 min,)

Qu’en est-il de la représentation du désir lesbien aux temps des post-féministes et pro-sexe en tous genres ? À l’aide de scènes ardentes et exaltées, Jacqueline Julien et son équipe alternent entre le fougueux et dérangeant, le poétique et le comique, transformant ainsi la révolution lesbienne en explosion. Une vision utopique, certes grandiose, où sensualité, fureur, comédie, politique et encore plus de comédie se joignent au suspense !

Yes, I’m single  ! (France / Italie, 3 minutes)

Yes, I’m single ! est la démonstration bilatérale en 3 minutes qu’une lesbienne peut se passer d’être à deux pour être Unique.

Les films seront présentés en version originale française et sous-titrés en anglais.

Inscriptions : Entrée libre, aucune réservation
Informations : (514) 987-3000, poste 3752

 

Date : 24 mai 2012
Heure : 17h00 à 19h00
Lieu : Local 304, Marcellin-Champagnat, Centre St-Pierre (1212, rue Panet, Montréal)

Conférence : Du placard à la résistance ? Les stratégies des lesbiennes pour contrer l’hétéronormativité en milieu de travail. 

Suivie du lancement du Cahier de l’IREF : Stratégies des travailleuses lesbiennes face à la discrimination. Contrer l’hétéronormativité des milieux de travail.

 En partenariat avec l’Institut de recherches et d’études féministes

 Conférencières: Line Chamberland
                               Titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie
                               Membre de l’IREF
                               Christelle Lebreton
                               Doctorante en sociologie

Comment les travailleuses lesbiennes s’adaptent-elles à un environnement où prédominent des attentes hétéronormatives ? En s’appuyant sur les principaux résultats d’une étude conduite il y a quelques années, cette présentation examine les différentes stratégies adoptées par les lesbiennes pour s’intégrer dans leur milieu de travail, tantôt pour assurer leur confort psychologique, tantôt pour prévenir ou contourner les effets discriminatoires de l'hétéronormativité et de l’homophobie. Ce retour sur une étude antérieure fournit également l’occasion d’interroger les concepts initiaux de la recherche en prenant en compte le double positionnement comme femmes et comme lesbiennes, ce qui amène à faire le pont entre sexisme et hétérosexisme.

* Pour visionner cette conférence, veuillez vous rendre à l'adresse suivante : http://bit.ly/1v6FzCG

Lancement du Cahier de l’IREF: Stratégies des travailleuses lesbiennes face à la discrimination. Contrer l’hétéronormativité des milieux de travail. Collection Agora, no 3, 2012, 99 pages, des auteures Line Chamberland et Christelle Lebreton, avec la collaboration de Michaël Bernier.

Inscriptions : Entrée libre, aucune réservation
Informations : (514) 987-3000, poste 3752

 

Date : 4 avril 2012
Heure : 18h30 à 20h30
Lieu : Local DS-M560 (Pavillon J.-A.-DeSève, UQAM)

Conférence : 70 ans et… au placard ? Les besoins des aîné-e-s LGBT

Conférencier.ère.s : Howard Fraiberg
                                     Directeur de production chez Médiatique
                                     Line Chamberland
                                     Titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie, UQAM
                                     Marie-Marcelle Godbout
                                     Fondatrice de l'organisme Aide aux transsexuels et transsexuelles du Québec
                                     Robert Laramée
                                     Directeur général de Gai Écoute et de la Fondation Émergence
                                     André Saindon
                                     Fondateur de Maison Urbaine

Film : 70 ans et... au placard ? (2012, Robin McKenna)

Dans notre société, les aînés, aînées LGBT manquent d'options lorsqu'il s'agit de s'installer dans une résidence où sont offerts des soins de santé. Seront-ils contraints de retourner dans le placard, de peur des mauvais traitements que les autres résidents ou le personnel leur feraient subir ? Ce documentaire lève le voile sur leur vie et sur les problèmes auxquels ils sont confrontés en vieillissant.

Discussion : Les besoins des aîné-e-s LGBT

Les besoins des personnes lesbiennes, gaies, bisexuelles, transsexuelles et transgenres (LGBT) vieillissantes. Comment adapter les services résidentiels aux besoins des aîné-e-s LGBT ? Que peuvent faire les résidences existantes pour devenir plus accueillantes ? Et la majorité des ainé-e-s qui sont autonomes et qui ne vivent pas en résidence, quels sont leurs besoins et comment peut-on y répondre ?

Inscriptions : Entrée libre, aucune réservation
Informations : (514) 987-3000, poste 3752

 

Visionner cette conférence !

Date : 3 avril 2012
Heure : 12h30 à 14h00
Lieu : Salle DS-1950 (Pavillon J.-A.-DeSève, UQAM)

Conférence : Intersectionnalité : faire le pont entre théorie et méthode

Conférencière : Simon Corneau
                             Ph. D. Santé des populations
                             Professeur au Département de sexologie, UQAM

L’intersectionnalité comme théorie sur l’interaction entre différentes catégories concomitantes possibles d’oppression fait couler beaucoup d’encre. Les critères pour traduire cette théorie dans le champ de la méthodologie de recherche sont toutefois plutôt rares. Cette présentation a donc pour but de faire le point sur les grandes prémisses de l’intersectionnalité comme théorie, de présenter ses apports principaux, ainsi que de présenter les grandes approches méthodologiques qui ressortent des écrits en lien avec cette théorie. Une discussion suivra afin de réfléchir en groupe sur l’importance de développer des lignes directrices claires et précises pour faire en sorte qu’une recherche mérite de porter le titre de « recherche intersectionnelle ».

Inscriptions : Obligatoire, par courriel ou par téléphone
Informations : 514-987-3000, poste 3752 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.">

* Pour visionner cette conférence, veuillez vous rendre à l'adresse suivante : http://bit.ly/1kbrWy0

 

Date : 20 mars 2012
Heure : 12h30 à 14h00
Lieu : Local A-5020 (Pavillon Hubert-Aquin, UQAM)

Conférence : Dégager le sens d’épithètes : le cas du discours ambivalent de garçons adolescents à l’endroit de leur utilisation de « gai », « fif », « moumoune » et « tapette »

Conférencière:  Janik Bastien Charlebois
                             Professeure au département de sociologie de l’UQAM
                             Auteure de «La virilité en jeu : Perception de l’homosexualité masculine par les garçons»
                             Co-chercheure au sein des groupes Sexualités et Genres : vulnérabilité et résilience et
                             Culture du témoignage chez les minorités sexuelles et de genre.

Les interprétations des sens que revêt la nébuleuse d’épithètes « gai », « fif », « tapette » et « moumoune » sont hautement divergentes. Les garçons adolescents (hétérosexuels) qui l’emploient affirment qu’elle n’est aucunement liée aux hommes gais et qu’elle constitue simplement une gamme «d’expressions» bénignes. À l’inverse, de nombreux jeunes garçons gais, bisexuels ou en questionnement s’en sentent blessés, et ce même lorsqu’ils ne sont pas directement ciblés. Les quelques recherches universitaires menées pour élucider le sens de ces épithètes et résoudre cette tension en arrivent également à différentes conclusions. Notre propre recherche empirique auprès de garçons adolescents relève un lien entre cette gamme d’épithètes et les hommes gais, qui résulte du sexisme. Sur quelles bases reposent ces écarts interprétatifs et comment en déterminer la valeur respective ?

Inscriptions : Entrée libre, aucune réservation
Informations : (514) 987-3000, poste 3752

 

Visionner cette conférence !

Date : 14 mars 2012
Heure : 12h30 à 14h00
Lieu : Local D-R200 (Pavillon Athanase-David, UQAM)

Conférence : Acceptation sociale et homophobie en Europe

Conférencière : Judit Takàcs
                             Directrice du département de recherche en théorie et méthodologie
                             Directrice adjointe de l’Institut de sociologie de l’Académie hongroise des sciences

Les gais et lesbiennes devraient-ils-elles être libres de vivre leur vie comme ils et elles le souhaitent ? Acceptation sociale et homophobie en Europe. L’objet de cette présentation est de mettre en évidence quelques-uns des déterminants potentiels du niveau d’homophobie dans 26 pays européens (N=50.082) en faisant appel aux données tirées de l’Enquête Sociale Européenne. La variable clé utilisée est le niveau d’accord avec l’énoncé mentionnant que « les gais et lesbiennes devraient être libres de vivre leur propre vie comme ils et elles le souhaitent ». En premier lieu, les déterminants démographiques de l’acceptation sociale des gais et lesbiennes au niveau individuel seront discutés. De plus, les effets de trois indicateurs de pays seront présentés : le niveau d’institutionnalisation du statut de conjoints de même sexe, la satisfaction envers la démocratie et l’acceptation des rôles de genre traditionnels.

Cette conférence est présentée en anglais, avec document de soutien en français.

Possibilité de traduction chuchotée vers le français en communiquant avec nous à l’avance au (514) 987-3000, poste 3752.

Inscriptions : Entrée libre, aucune réservation
Informations : (514) 987-3000, poste 3752

* Pour visionner cette conférence, veuillez vous rendre à l'adresse suivante : http://bit.ly/1pw5mPX