justice
pluralite_des_genres
egalite
diversite_sexuelle

Conférences

 
Organisé en collaboration avec l'Insitut de recherches et d'études féministes de l'UQAM (IREF) 
 
Date : Jeudi 6 septembre 2018
 
Heure : 18h00 à 20h00
 
Lieu : UQAM, pavillon J.-A. DeSève (DS), local DS-1950, 320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal
 
whlchr n  Accessible aux personnes à mobilité réduite. Consultez la fiche d'informations pour les détails.
 
Rejoingnez la conférence EN DIRECT ! Le lien de connexion via le logiciel Zoom sera disponible la veille de la conférence.
 
 
La conférence sera prononcée en anglais, sans traduction.
 

Résumé : Intersex people and the medical system are historically intertwined. Starting with the 1950’s, medical professionals quickly and systematically “normalized” intersex bodies through surgeries and hormonal treatments in order to “fix” and conceal the body's physical constitution and maintain the sex/gender social order. From a sociological perspective, I want to argue that societal ideas of a binary concept of sex/gender soak into the medical field and also into parents’ decision-making progress. I will describe how the medical habitus is constituted and the way it effects the parents of intersex children in how they deal with the diagnosis.

« L’habitus médical et l’intersexuation : un regard sur l’expérience des parents »

Les personnes intersexuées sont historiquement liées au système médical. Depuis les années 1950, les professionnels médicaux « normalisent » rapidement et systématiquement les corps intersexués par le biais de chirurgies et d’hormonothérapies dans le but de « réparer » et de dissimuler leurs traits d’origine, ainsi que de maintenir l’ordre social sexe/genre. À partir d’une perspective sociologique, je veux soutenir l’idée que les conceptualisations sociales du sexe/genre pénètrent le champ médical et influent sur le processus décisionnel des parents. Je vais décrire comment l’habitus médical est constitué et comment les parents composent avec le diagnostic que les médecins prononcent.

Par : Anike Krämer, candidate au doctorat, Sociologie et études sur le genre, Université Ruhr-Bochum (Allemagne)

CRH IREF conférence Kramer2018 Final
 
Date : Jeudi 26 avril 2018
 
Heure : 18h00 à 20h00
 
Lieu : UQAM, pavillon J.-A. DeSève (DS), local DS-1950, 320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal
 
whlchr n  Accessible aux personnes à mobilité réduite. Consultez la fiche d'informations pour les détails.
téléchargementDes services d’interprétation en LSQ peuvent être disponibles sur demande. Nous vous remercions de nous faire part de vos besoins d’interprétation visuelle par courriel (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) au plus tard une semaine avant l’événement. 
 
Résumé : Cette conférence s’appuie sur des données tirées de l’Enquête Sexualité, Sécurité et Interactions en Milieu Universitaire (ESSIMU), spécifiquement pour l’échantillon d’étudiant.es de premier cycle âgés de 18 à 25 ans (n = 4264). La présentation des résultats répondra principalement à trois questions : 1) Parmi les étudiant.es de la diversité sexuelle et de genre, quels sont les groupes les plus à risque de subir de la violence sexuelle en milieu universitaire? 2) Quels sont les contextes spécifiques où cette violence est subie? 3) Quel est le risque des étudiant.es de la diversité sexuelle et de genre victimes de violence sexuelle de présenter des symptômes traumatiques? (G. Paquette, M. Bergeron, A., Martin-Storey, S. Ricci et M. Hébert)
 
Par : Geneviève Paquette, professeure au département de psychoéducation de l'Université de Sherbrooke; Manon Bergeron, professeure au département de sexologie de l'UQAM et chercheure principale de l’enquête ESSIMU; Alexa Martin-Storey, professeure agrégée au département de psychoéducation de l'Université de Sherbrooke; et l’équipe interuniversitaire ESSIMU.
 
CRH Affiche ESSIMU Avril2018 Vf
Date : Jeudi 29 mars 2018
 
Heure : 12h30 à 14h00
 
Lieu : UQAM, pavillon J.-A. DeSève (DS), local DS-1950, 320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal
 
whlchr n  Accessible aux personnes à mobilité réduite. Consultez la fiche d'informations pour les détails.
 
Rejoingnez la conférence EN DIRECT !
À partir d’un PC ou d’un Mac, ou d’un système Linux, iOS ou Android :  https://uqam.zoom.us/j/540254911  
Ou touchez l’écran une fois sur votre iPhone : (Canada) + 16475580588,,540254911#
Ou par téléphone, composez le : (Canada) +1 647 558 0588  - nº de réunion : 540 254 911
Numéros internationaux accessibles : https://bit.ly/2pOgAWz 
 
 
Résumé : Cette conférence présentera les résultats d’une étude qualitative sur les perceptions de femmes âgées lesbiennes relatives à leur apparence et aux normes de beauté, ainsi que sur les interactions entre ces perceptions et leur vie intime. Ces résultats s’appuient sur les analyses d’entrevues individuelles réalisées avec onze femmes lesbiennes âgées de 65 à 73 ans. La conférence abordera trois principaux thèmes : leurs perceptions des normes de beauté et de leur propre apparence, l’influence du contexte de la vie intime sur leur vécu relatif à leur apparence et enfin, leurs critères de sélection de partenaires basés sur des dimensions physiques.
 
Par : Isabelle Wallach, P.h.D., professeure au Département de sexologie de l'UQAM
 
CRH Affiche Wallach Mars2018
 
Date : lundi 5 mars 2018 
 
Heure : 19h00 à 21h00
 
Lieu : UQAM, pavillon J.-A. DeSève (DS), local DS-1950, 320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal
 
whlchr n  Accessible aux personnes à mobilité réduite. Consultez la fiche d'informations pour les détails.
 
Résumé : Comment les personnes qui ne se considèrent pas uniquement comme homme ou femme naviguent-elles dans une société qui n’offre que ces deux identités? ‘A Womb of Their Own’ donne la parole à un groupe de personnes charismatiques, drôles et réfléchies, qui s’identifient à divers degrés sur le spectre du genre masculin et qui vivent une grossesse. Chacune de ces personnes et chacun de ces couples composent avec les normes et les attentes liées au genre qui ne concordent pas avec qui iels sont et qui pèsent sur leurs épaules, même dans la communauté LGBT. Suivez leur parcours de vie alors qu’iels établissent et célèbrent leur genre bien à elleux, qu’iels développent leur définition de la famille, qu’iels portent un enfant dans leur corps, accouchent, allaitent et deviennent parents.
 
Discussion modérée par :  Mona Greenbaum, directrice de la Coalition des familles LGBT, Mylène Shankland, étudiante à la maitrise en sociologie, études féministes, UQAM, et Ek Pallotto, activiste dans la communauté trans
 
En collaboration avec 
Logo 2015
 
CRH Affiche CF LGBT Mars2018

Date : Mercredi 21 février 2018

Heure : 12h30 à 14h00

Lieu : UQAM, pavillon J.-A. DeSève (DS), local DS-1950, 320, rue Sainte-Catherine Est, Montréal

Résumé : Cette présentation explore les données de première phase d’un projet visant à dresser un portrait nuancé des réalités des jeunes trans au Québec. Faisant appel à une méthodologie de recherche-action combinée à la théorisation ancrée (Grounded Theory), le projet vise également à comprendre les facteurs qui contribuent ou nuisent à leur bien-être ainsi que l’interaction entre ces facteurs. La présentation discutera de la méthodologie, ainsi que des aspects contribuant positivement et négativement au bien-être des jeunes trans et de leur communauté.

Par Annie Pullen Sansfaçon, professeure agrégée à l'École de travail social de l'Université de Montréal, chercheure membre de la Chaire de recherche sur l'homophobie de l'UQAM.

 whlchr n Accessible aux personnes à mobilité réduite. Consultez la fiche suivante pour les détails. 

téléchargementDes services d’interprétation en LSQ peuvent être disponibles sur demande. Nous vous remercions de nous faire part de vos besoins d’interprétation visuelle par courriel (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.).

Rejoingnez la conférence EN DIRECT à partir d’un PC ou d’un Mac, ou d’un système Linux, iOS ou Android : https://uqam.zoom.us/j/196309301 | Ou touchez l’écran une fois sur votre iPhone : (Canada) +16475580588,,196309301# | Ou par téléphone, composez le : (Canada) +1 647 558 0588 - nº de réunion : 196 309 301 | Numéros internationaux accessibles : bit.ly/2CbR464

 

CRH Affiche PullenSanfaçon 2018 md 

Date : Jeudi 25 janvier 2018 

Heure : 19h00 à 21h00

Lieu : UQAM, local N-7050, pavillon Paul-Gérin-Lajoie (N), 1205, rue St-Denis, Montréal - Entrée libre!  

whlchr n L'événement sera accessible aux personnes à mobilité réduite. Consultez la fiche suivante pour les détails.

En collaboration avec : Logo 2015

Résumé de la conférence : Cette présentation portera sur un rapport de recherche multidisciplinaire et international (France, Québec, Belgique et Espagne) qui s’est intéressé aux situations où des Français.es recourent à l’étranger à des techniques de reproduction assistée - y compris la gestation pour autrui (GPA) – qui leur sont interdites sur le territoire national et entendent ensuite voir reconnaître leur configuration familiale en France. Ce travail s’appuie sur une enquête de terrain, en France et au Québec et comprend également une analyse comparative du droit. Nous présenterons les grandes conclusions de ce rapport qui montre l’articulation du droit dans le contexte des transformations familiales contemporaines.

Par Michelle Giroux, professeure titulaire, Faculté de droit, Section de Droit civil, Université d’Ottawa, membre du Laboratoire interdisciplinaire de recherche sur les droits de l’enfant et du Centre de droit, politique et éthique de la santé à l’Université d’Ottawa

 

 CRH Affiche Giroux CF LGBT2017

 

 

Date : Mercredi 6 décembre 2017

Heure : 18h00 à 20h00

Lieu : UQAM, local N-7050, pavillon Paul-Gérin-Lajoie (N), 1205, rue St-Denis, Montréal - Entrée libre!

Diffusions simultanées : Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, salle C-226, campus de Rouyn - Pour participer, SVP, réservez par téléphone (514 987-3000, poste 3752) ou par courriel (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)

Rejoingnez la conférence EN DIRECT à partir d’un PC ou d’un Mac, ou d’un système Linux, iOS ou Android : https://uqam.zoom.us/j/870354703 | Ou touchez l’écran une fois sur votre iPhone: Canada: +16475580588,,870354703# 

Résumé de la conférence :  La bispiritualité chez les Premières Nations se définit différemment de l’homosexualité, et est plus ancrée dans les rôles sociaux.  La colonisation s’est attaquée à cette tradition comme toutes autres traditions spirituelles, et dû aux abus sexuels subis dans les pensionnats et les propos anti-homosexuels toujours vivants dans nos communautés, les bispirituels de nos jours continuent à faire face à l’intimidation et la violence, et ceci, souvent de la part de leurs familles.  Quand la réalité se vit mal, la survie demande le refus, l’isolement ou de s’éloigner jusqu’à renier son héritage. Afin de comprendre où on en est aujourd’hui, il faudra passer par une courte histoire de la bispiritualité avant, durant et après l’ère de la colonisation européenne sur ce continent.

Par Elizabeth Diane Labelle, directrice du premier centre d’éducation aux adultes anglophone au Québec, situé à Kahnawake.

 

CRH Affiche Labelle nov2017 Final

 
Date : Jeudi 9 novembre 2017
 
Heure : 19h00 à 21h00
 
Lieu : UQAM, local R-M110, pavillon des Sciences de la gestion (R), 315, rue Ste-Catherine Est, Montréal - Entrée libre!
 
Diffusion en ligne en direct ! Dans le but de démocratiser de façon importante l'accès à ses conférences mensuelles, la Chaire fera un premier test de diffusion en ligne. La conférence sera diffusée simultanément en vidéo en toute simplicité via la plate-forme Zoom. Pour vous connecter :  
*À partir d’un PC ou d’un Mac, ou d’un système Linux, iOS ou Android : https://uqam.zoom.us/j/715535103
*À partir d'un iPhone, touchez l’écran une fois : +16475580588,,715535103# 
*Par téléphone, composez : +1 647 558 0588 (Canada), Nº de réunion : 715 535 103 
 
 
La conférence est organisée en collaboration avec
 
Logo SAVIE LGBTQ FINAL COULEUR sans background
Résumé de la conférence : L’affirmation identitaire des jeunes lesbiennes, gais, bisexuel·les, trans et queer (LGBTQ) a été passablement documentée au fil des recherches. Toutefois, lorsqu’il s’agit de personnes LGBTQ racisées, la compréhension du processus d’affirmation identitaire se complexifie. La méconnaissance et l’incompréhension de leur réalité créent des situations d’injustice, de rejet, d’exclusion, d’homophobie, de transphobie et de racisme. Les approchent utilisées dans les études recensées (Lee et El-Hage, 2013) portent particulièrement sur des aspects historiques dans un contexte de gestion coloniale (Demczuk et Remiggi, 1998; Roy 2013; Lee, 2015), sociologique dans le rapport à l'identitaire (Chbat 2011, Bilge 2016), psychologique dans ces aspects de résilience, etc. La littérature (Chbat 2010, Chamberland, 2011, ElHage et Lee, 2013) nous fournit des réponses et des résultats plus souvent exprimés par l’exclusion des milieux normatifs, la non-présence dans les médias, l'exclusion de leur milieu familial, etc. Toutefois, les connaissances sur le sujet en milieu collégial sont absentes lorsqu'il s'agit des jeunes issus des minorités visibles. Comment vivent-ils leurs parcours scolaires au Collégial ? Quelles sont les barrières sociales et scolaires qui guettent ces jeunes ? Voilà à quoi répondront nos résultats de recherche exploratoire effectuée au Collège de Rosemont.
 
Par Habib El-Hage, intervenant social, Collège de Rosemont, chercheur, groupe METISS
 
CRH Conférence ElHage 2017
 
 
 

Date : Mercredi 4 octobre 2017

Heure :12h30 à 14h00

Lieu : UQAM, local N-7050, pavillon Paul-Gérin-Lajoie (N), 1205, rue St-Denis, Montréal - Entrée libre!

Diffusions simultanées : Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue, campus de Rouyn, salle B-301 | Université de Sherbrooke, salle A3-131 (12 places disponibles!). 

Pour participer hors site, SVP, réservez par téléphone (514 987-3000, poste 3752) ou par courriel (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)


Résumé de la conférence : La présentation portera sur les résultats d'une étude récente sur l’expérience sportive vécue par des athlètes LGBT canadiens. Un total de 1008 athlètes (dont 304 LGBT) ont répondu à un questionnaire en ligne. L'étude confirme que l'homophobie est toujours présente dans le sport canadien et qu'elle touche tous les athlètes sans égard à leur orientation sexuelle. Cependant, on note une amélioration. En effet, les athlètes de l'étude ont aussi indiqué que la culture du sport évolue. Au terme de la présentation, des pistes de solutions pour rendre le monde du sport plus inclusif seront présentées.

Par Guylaine Demers, Ph. D., professeure titulaire au département d'éducation physique de l'Université Laval

CRH Affiche Demers Oct2017 redim

 


 
Date : Jeudi 21 septembre 2017
 
Heure :12h30 à 14h00
 
Lieu : UQAM, local N-7050, pavillon Paul-Gérin-Lajoie (N), 1205, rue St-Denis, Montréal - Entrée libre!
 
Diffusions simultanées : Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue : salle B-301, campus de Rouyn-Noranda, 445, boul. de l’Université, Rouyn-Noranda | Université de Sherbrooke: salle A6-1010, Faculté des lettres et sciences humaines, 2500, boulevard de l'Université, Sherbrooke. 
Pour participer hors site, SVP, réservez par téléphone (514 987-3000, poste 3752) ou par courriel (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.)
 
Résumé de la conférence : Les mobilisations de plusieurs militant.e.s depuis les années 1960 ont abouti à des avancées en matière de droits pour les personnes LGB et plus récemment pour les personnes trans au Québec. À partir de témoignages d’acteurs.trices-témoins de diverses générations, on rappellera d’abord sommairement les enjeux des luttes et les principales alliances pour la période 1970-2000. Puis, nous retracerons l’émergence de la militance autour d’enjeux sociaux concernant les jeunes LGBTQ au Québec. Quels sont les enjeux autour desquels se sont mobilisés les jeunes militant.e.s LGBTQ? Quelles sont les stratégies d’action privilégiées par ces derniers et quels bilans font-ils de leurs actions?
 
Par Line Chamberland, titulaire de la Chaire de recherche sur l'homophobie de l'UQAM et Olivia Kamgain, M.A., candidate au doctorat en sciences politiques à l'Université d'Ottawa
 
CRH Affiche Chamberland Kamgain sept2017