justice
pluralite_des_genres
egalite
diversite_sexuelle

Nouvelles

Ajout d'une projection-discussion au calendrier des activités mensuelles de la Chaire

ImageFilm

En collaboration avec la Coalition des familles LGBT, la Chaire de recherche sur l'homophobie présente le film Transgender Parents (Huberdeau, 2014) le lundi 6 mars 2017 à 19h dans le cadre de ses activités mensuelles. La projection (en anglais avec sous-titres français) sera suivie d'une discussion avec le réalisateur. 

« Transgender Parents is about love, life and kids after a gender transition. It shares the struggles and strengths of several trans women and trans men navigating different stages of parenting: from pregnancy, through raising infants, toddlers and teenagers. Some, who transitioned prior to founding their families, experience fertility clinics and hospital births; others, who transitioned in the presence of their kids work to renegotiate their identity and relationships within their families. All are openly out in the world as trans and as parents in ways that weren’t possible 20 years ago. » 
 
Pour plus d'informations et pour visionner la bande-annonce, cliquez ici.
 
Le lieu de l'événement sera annoncé début 2017. Au plaisir de vous y voir! 

Une importante subvention pour la recherche sur les minorités sexuelles et de genre

 
La chercheure Line Chamberland reçoit 2,5 millions de dollars du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada pour le projet de recherche Savoirs sur l’inclusion et l’exclusion des personnes LGBTQ (SAVIE-LGBTQ) dans le cadre du programme Partenariat.
 
Un moment idéal pour faire le point sur l’inclusion et l’exclusion des personnes LGBTQ
 
Bien que le Canada soit réputé pour ses lois et politiques permettant la reconnaissance des droits des personnes lesbiennes, gais, bisexuel.les, transgenres, transsexuel.les ou queer et des couples de même sexe, ces personnes demeurent confrontées à différentes situations de discrimination susceptibles de les priver de reconnaissance identitaire et institutionnelle. Le projet de recherche SAVIE-LGBTQ a pour objectif de produire et de mobiliser des connaissances sur le vécu des personnes LGBTQ en matière d’inclusion et d’exclusion sociales. 
 
Première recherche de cette envergure à l’échelle mondiale, elle rassemble plus de 21 chercheur.e.s universitaires issus de 14 universités, 33 chercheur.e.s de terrain et 48 organismes partenaires du Canada, de la France, de la Belgique et de la Suisse. Outre les expériences personnelles vécues dans les domaines du travail, de la famille et des réseaux sociaux, des domaines centraux à l’intégration sociale des personnes LGBTQ, cette étude analyse la manière dont les politiques québécoises/canadiennes visant l’inclusion des personnes LGBTQ sont construites et peuvent reconduire des formes d’exclusion. Il mise sur l’opportunité unique d’étudier les expériences des personnes LGBTQ ayant connu les changements du cadre juridique et politique propres au contexte québécois/canadien à des périodes différentes de leur parcours de vie. 
 
Le partenariat solide, un cadre stimulant pour la co-construction des savoirs et la mobilisation des connaissances
 
Ancré dans la Chaire de recherche sur l'homophobie de l’Université du Québec à Montréal (UQAM), le projet est construit à partir de collaborations scientifiques et partenariales éprouvées. Il s’étaye sur une dynamique de recherche menée en partenariat à chaque étape de la réalisation du programme. L’objectif de l’approche est de créer les conditions assurant un dialogue continu entre 3 types de savoirs : issus de la recherche, de l’intervention et de l’expérience. La modélisation des connaissances (en collaboration avec le Centre-laboratoire en informatique cognitive et environnement de formation) est le principal mécanisme par lequel ces savoirs sont croisés et co-construits. Il s’agit d’une innovation majeure de ce programme. La création d’un portail web et de cours/formations en ligne permettra de rejoindre à distance, gratuitement, des centaines d'intervenant.es au Québec et dans la francophonie internationale afin de satisfaire les nombreux besoins de sensibilisation et de formation sur la diversité sexuelle et de genre.
 
Lauréate 2014 du prix Acfas Pierre-Dansereau de l’engagement social du chercheur, Line Chamberland est également professeure et chercheure au département de sexologie de l’UQAM. Depuis 2011, elle est également titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQAM dont la principale mission est de contribuer à la reconnaissance des réalités des minorités sexuelles par l’approfondissement des connaissances les concernant et la mobilisation des connaissances acquises dans l’élaboration, l’implantation et l’évaluation de programmes et de mesures de lutte contre l’homophobie.
 
Pour plus d'informations, consultez l'article publié dans Actualités UQAM .
 
Pour consulter la liste des chercheur.e.s, collaborateurs, collaboratrices et partenaires, cliquez ici
 
Pour toutes informations sur le projet de recherche, contactez Marie Geoffroy, coordonnatrice du projet SAVIE-LGBTQ, par téléphone : 514 987-3000, poste 5217 ou par courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 
 

Plus de 17 000 $ annuellement offerts en bourses étudiantes par la Chaire de recherche sur l'homophobie (concours ouvert jusqu'au 27 septembre)

FondationUQAMacebookA2016

Dans le cadre du Concours Automne 2016 de la Fondation de l'UQAM, la Chaire de recherche sur l'homophobie offre plusieurs bourses aux étudiant-e-s des cycles supérieurs qui travaillent sur des sujets touchant les minorités sexuelles ou sur un sujet d'intérêt pour les communautés LGBT+. Pour plus d'informations, consultez notre programme de bourses.

Les étudiant-e-s de premier cycle sont également éligibles au concours de bourses de la Fondation. Pour plus d'informations et pour accéder au Répertoire institutionnel des bourses d'études (RIBÉ), consultez le site web de la Fondation UQAM.

Les dossiers de candidature doivent être envoyés au plus tard le 27 septembre. 

 

Conférences mensuelles de la Chaire : consultez la programmation 2016-2017

 
La programmation des conférences mensuelles pour l'année académique 2016-2017 est maintenant disponible !
 
Les conférences de la Chaire de recherche sur l'homophobie de l'UQAM sont de retour pour vous entretenir à chaque mois d'un sujet en lien avec les réalités des personnes issues des minorités sexuelles et de genre. Plusieurs conférences sont organisées en collaboration avec nos partenaires de la Coalition des familles LGBT et du Conseil québécois LGBT.
 
Vous êtes cordialement invité-e-s à y assister! 
 
Notez que certaines conférences seront diffusées simultanément par vidéoconférence dans différentes universités! Nous vous invitons à visiter notre site web fréquemment pour plus de détails.
 
Au plaisir de vous y voir! 
 
 

 

Femmes lesbiennes de plus de 65 ans recherchées activement pour l'étude « Vieillir et vivre seul-e : Comprendre la diversité des expériences et repenser les pratiques »

Dans le cadre d'un projet de recherche sur l'expérience du vieillissement et du vivre seul-e, nous souhaitons la participation de femmes lesbiennes de plus de 65 ans qui vivent seules. Vous habitez la région de Montréal, de l'Estrie ou de l'Outaouais? Aidez la recherche en partageant votre expérience au cours d'une entrevue d'environ 60 minutes! 

Pour plus d'informations ou pour participer, contactez-nous au 514 987-3000, poste 3752.

Femmes Lesbi 65ans Etude VivreSeule

Une doctorante en psychologie de l'UQAM lauréate du concours Étudiants-chercheurs étoiles des Fonds de recherche du Québec pour son article «Transparentalités: entre mythes, réalités... et hétéronormativité»

marie pier petit.jpg

Photo : Université du Québec à Montréal

Lors de son plus récent concours, les Fonds de recherche du Québec ont sélectionné Marie-Pier Petit, doctorante en psychologie à l'UQAM, comme l'un des trois Étudiants-chercheurs étoiles. C'est l'article «Transparentalités: entre mythes, réalités... et hétéronormativité» publié par M.-P. Petit dans le livre Familles LGBT: le guide (Éditions du remue-ménage) qui a retenu l'attention du comité de sélection. Le concours des Fonds vise, entre autres, à reconnaître l’excellence de la recherche réalisée par les étudiants de niveau universitaire (maîtrise et doctorat) ainsi qu'à promouvoir les carrières en recherche au Québec.

Dans le cadre de son doctorat, l'étudiante-chercheure étoile s'intéresse au le rôle parental des personnes transgenres qui élèvent des enfants ainsi qu'à la diversité des expériences parentales vécues par ces parents et leur famille. Marie-Pier Petit est dirigée pas Danielle Julien, professeure au Département de psychologie de l'UQAM, et Line Chamberland (co-dir.), professeure au Département de sexologie de l'UQAM.

Suite à la tragédie d'Orlando : des pistes de réflexion pour en finir avec l'homophobie

Suite à l'horrible tragédie qui a eu lieu à Orlando (Floride, États-Unis), nombreux et nombreuses sont ceux et celles qui se sont questionnés sur l'homophobie et les voies à prendre pour en finir avec la violence homophobe. 

Afin de contribuer à cette réflexion, le journal français l'Humanité présente un dossier titré « Après la tuerie d'Orlando... Face aux agressions physiques et verbales, comment en finir avec l'homophobie? » qui propose trois points de vue, ceux de Line Chamberland (titulaire de la Chaire de recherche sur l'homophobie, en son nom personnel), de Sébastien Chauvin (sociologue et maître de conférences à l'Université d'Amsterdam) ainsi que celui de Flora Bolter et Jean-Charles Colin (coprésident-e-s du Centre LGBT Paris Île-de-France). Le journal a autorisé la diffusion de ce dossier dont vous pouvez prendre connaissance ici.

Le journal Le Devoir, propose quant à lui l'article « Avons-nous assez pleuré Orlando? La communauté LGBTQ sent une frilosité dans les appuis après la tuerie » qui explore les pistes pouvant expliquer la différence de réaction et d'empathie lors des tragédies qui touchent les communautés LGBTQ, comme ce fût le cas pour la tragédie d'Orlando. Avec la participation de Janik Bastien Charlebois, professeure au Département de sociologie à l’UQAM et chercheure affiliée à la Chaire de recherche sur l'homophobie, Marie-Pier Boisvert, directrice générale du Conseil québécois LGBT, et Line Chamberland, professeure au Département de sexologie de l'UQAM et titulaire de la Chaire de recherche sur l’homophobie de l’UQAM. Pour lire l'article, cliquez ici

Parution du mémoire « Accessibilité aux services de santé pour les personnes trans sur le territoire de la Capitale-Nationale »

Paru depuis peu, ce mémoire de maîtrise a été réalisé par Olivia Kamgain, M.A. adminstration publique, École Nationale d'administration publique, sous la direction de Jean-Louis Denis (dir.), ENAP, et Line Chamberland (co-dir.), UQAM.

Résumé : « La présente recherche vise à comprendre la manière dont les facteurs organisationnels influencent l'accessibilité aux services de santé pour les personnes trans. Elle vise également à documenter les pratiques existantes au sein des établissements de santé qui sont favorables à l'accessibilité aux services de santé pour cette population. Les résultats de cette recherche sont basés sur les données narratives issues d'entrevues semi-dirigées auprès de 7 personnes trans& résidant sur le territoire de la Capitale-Nationale et 9 personnes à l'emploi du Centre de santé et services sociaux (CSSS) de la Vieille-Capitale ainsi que sur les données documentaires provenant de l'établissement. »

Pour en savoir plus, cliquez ici pour consulter le rapport synthèse de recherche. Pour consulter l'intégralité du mémoire, cliquez ici.

La Chaire de recherche sur l'homophobie et ses partenaires déposent un mémoire auprès du Secrétariat aux aînés du ministère de la Famille

À la suite de l’appel de mémoires du Secrétariat aux aînés du ministère de la Famille dans le cadre de ses travaux de consultation pour l'élaboration du Plan d’action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées 2017-2022, la Chaire de recherche sur l'homophobie (UQAM) et ses partenaires ont déposé un mémoire faisant état de leurs préoccupations quant aux enjeux touchant particulièrement les personnes aînées LGBT.

Consultez le mémoire en cliquant ici.

INVITATION | Lancement du cahier de recherche (IREF) « Féminismes et luttes contre l’homophobie : de l’apprentissage à la subversion des codes »

L'institut de recherches et d'études féministes de l'UQAM (IREF) vous invite cordialement au lancement de son plus récent cahier de recherche publié sous la direction de Line Chamberland, Lori Saint-Martin et Caroline Désy.
 
Titre du cahier de recherche : « Féminismes et luttes contre l’homophobie : de l’apprentissage à la subversion des codes », Cahiers de l’IREF, Collection Agora, no 7, 2016 
 
Actes du colloque tenu à l’Acfas en mai 2014. Avec des textes de : Christine Bard, Janik Bastien-Charlebois, Amélie Charbonneau et Olivier Vallerand, Christelle Lebreton, Étienne Deshoulières, Rosine Horincq Detournay, Nathalie Ricard, Bruno Laprade, Sabrina Maiorano, Dominique Bourque, Isabelle Boisclair. 
 
Date du lancement : 13 mai 2016
 
Heure : 17h00 à 19h00
 
Lieu : Pavillon VA (locaux de l'IREF), 210 rue Ste-Catherine est, 2e étage, Montréal
 
 
Le lancement a lieu dans le cadre du colloque « Féminismes, sexualité, liberté » (no 304) organisé par l'Institut de recherches et d'études féministes (IREF) au 84e Congrès de l'ACFAS.
 
Date du colloque : 13 mai 2016
 
Lieu : Université du Québec à Montréal
 
Pour plus d'informations et pour consulter la programmation du colloque, cliquez ici.